Réglementation concernant :

Feu (art.84 du règlement sanitaire départemental, art. R541-8 du code de l'environnement)

Brûlage des déchets verts est réglementé.


Le Plan de Protection de l'Atmosphère (PPA) de l'agglomération lyonnaise, approuvé par arrêté inter préfectoral du 30 juin 2008, rappelle dans son action RT4, l'interdiction du brûlage des déchets verts à l'air libre. Comme le prévoit le plan départemental d'élimination des déchets ménagers et assimilés approuvé en décembre 2003, il convient, pour l'élimination de ces déchets, d'utiliser le compostage ou le dépôt en déchetterie.

Tonte (arrêté préfectorale n° 328-91)

L'usage des tondeuses à gazon est autorisé :

  • les jours ouvrables de 8h30 à 12h00 et de 14h30 à 19h30
  • les samedis de 9h00 à 12h00 et de 15h00 à 19h00
  • les dimanches et jours fériés de 10h00 à 12h00

La chenille processionnaire du pin (arrêté n° 027/2006)

C'est une espèce susceptible d'émettre des agents pathogènes à l'origine de réactions cutanées, oculaires et internes par contact direct ou aéroporté. Les dégâts occasionnés par l'attaque parasitaire des chenilles processionnaires entraînent à plus ou moins brève échéance la mort de l'arbre.

Chaque année, avant la fin de la première quinzaine du mois de mars, les propriétaires ou les locataires sont tenus de supprimer mécaniquement les cocons élaborés par ces chenilles qui seront ensuite incinérés. Un traitement annuel préventif à la formation de ces cocons devra être mis en œuvre avant la fin du mois de septembre sur les végétaux susceptibles d'être colonisés par les chenilles.

L'ambroisie (arrêté n° 2000-3261)

Sa destruction est obligatoire. Afin de juguler la prolifération de l'ambroisie et de réduire l'exposition de la population à son pollen, "... les propriétaires, locataires, ayants droit ou occupants à quelque titre que ce soit, les exploitants agricoles, les maîtres de chantiers de travaux et les gestionnaires de domaine public sont tenus de :

  • prévenir la pousse de l'ambroisie sur les terres rapportées ou remuées
  • nettoyer et entretenir les espaces où pousse l'ambroisie.

Tout contrevenant est passible de poursuites. En cas de défaillance, le maire peut faire procéder, aux frais des intéressés, à la destruction des plants d'ambroisie."

Le Département et les communes du Rhône poursuivent leurs efforts pour lutter contre cette plantes allergisante. L'ambroisie est très répandue dans la région Rhône-Alpes et l'allergie qu'elle provoque touche environ 12% de la population rhônalpine.

Reconnaissance de la plante :

  • sa hauteur est variable :
  • de taille modeste (10cm) sur des terrains secs et sur les bords des routes ;
  • de grande taille (1m50, en buissons) sur des terrains fertiles et humides.
  • les tiges de l'ambroisie sont dressées, sillonnées en longueur, souvent velues et ramifiées ;
  • les feuilles de l'ambroisie sont très découpées, minces, vertes des deux côtés. Elles sont opposées à la base et alternées en haut de la tige ;
  • les fleurs de l'ambroisie sont vert pâle et se dressent en épi à partir du mois de juillet ;
  • la racine d'ambroisie est grêle.

Où la trouve-t-on ?

Elle se développe sur terre dénudée, retournée ou transportée par l'homme : terrains résidentiels, agricoles (intercultures, jachères), chantiers publics ou privés, voies de communications, terrains délaissés ou en friche.

Quand devient-elle dangereuse ?

C'est son pollen, très volatile, qui provoque les allergies. Il est disséminé par le vent en août-septembre. Très volatile, il peut parcourir plusieurs dizaines de kilomètres.

Comment lutter ?

L'ambroisie supporte mal la concurrence végétale. Il est donc possible d'empêcher son apparition en veillant à ne pas laisser de terre dénudée en mai-juin-juillet.
Une fois qu'elle est sortie de terre, il faut la détruire : l'arrachant (avec des gants) ou en la fauchant (pour les grandes surfaces), en prenant garde de se protéger du pollen en août-septembre (lunettes, masque...).

Qui est responsable ?

Chacun est responsable sur les terrains qu'il occupe ou qu'il gère :
Les collectivités publiques sur les terrains, les propriétaires privés sur leurs parcelles, les lotisseurs ou les entreprises sur les chantiers, les agriculteurs sur les terres agricoles.

Dispositifs du Département

En lien avec les communes du Rhône et leurs groupements : équipes d'arrachage (Brigades vertes et entreprises d'insertion) pour les espaces publics, référents ''Ambroisie" dans chaque commune, n° vert unique 0800 869 869, et site www.rhone.fr/ambroisie pour informer le public.

La lutte contre l'ambroisie, plante dont souffrent tant de nos concitoyens, est l'affaire de tous. Merci d'avance de votre participation à cette action civique, qui concerne la santé publique et l'environnement.

 

Haut de page

 

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.